20/08/2008

Constituante: Participer ou ne pas participer ?

Constituante: Participer ou ne pas participer ? 18 listes, 530 candidats, dont 187 femmes, pour les élections du 19 octobre à la Constituante. Cette information m'inspire d'emblée 3 réflexions ...


  1. Je ne peux que me réjouir de cette forte participation de la société civile que les Verts ont toujours appelé de leurs vœux. Ceci est à mes yeux un signe de santé démocratique et illustre bien l'intérêt que cet exercice suscite auprès de certains citoyens et certaines citoyennes.
  2. On parle de 530 personnes : qu'en est-il des "autres" ?  Je ne peux que regretter que certaines catégories de personnes, dont les étrangers bénéficiant du droit de vote au niveau communal, ne se sont pas vu offrir la possibilité d'être élus-es pour participer à la re-composition du paysage genevois. Dommage que Genève n'ait pas pu saisir cette occasion pour introduire cette exception dans la loi constitutionnelle modifiant la Constitution acceptée massivement le 24 février 2008. Je regrette aussi qu'à cause de difficultés d'organisation et de contraintes trop lourdes, nombre de personnes, dont les femmes en particulier, aient dû renoncer à se présenter à cette élection.  (cf l'article de la TdG du 18 août). Avec moins d'un tiers de femmes candidates, on est encore loin d'une représentation paritaire…
  3. Le 19 octobre passé et les constituants ayant été élus, comment la population genevoise pourra-t-elle participer au processus ?  Une bonne constitution ne pourra être élaborée sans la participation large et active de cette population, sous des formes encore à déterminer. L'une des premières tâches pour les constituants sera de fixer les outils de cette participation: quels modes de participation ? à quelle fréquence ? etc… Le règlement de la Constituante devra aussi prévoir des facilités pour les personnes avec charge de famille (offre de garde d'enfants  etc…).
  4.  

Les commentaires sont fermés.