13/03/2009

Crise financière, crise alimentaire, crise écologique, crise de société…

J’avoue un énorme scepticisme à l’idée que nous pourrions sortir de la crise financière par le seul effet de la régulation des marchés financiers. La crise alimentaire, qui exacerbe la situation de quelques 900 millions de personnes affamées par année, ne pourra être jugulée par la seule augmentation de la production agricole. Les changements climatiques,  qui  produiront selon l’ONU quelques 50 millions de « migrants climatiques » dès 2010, ne pourront être combattus par les seules avancées technologiques. La crise qui nous secoue actuellement nous offre une magnifique opportunité de repenser notre mode de fonctionnement et de consommation. L’éthique doit revenir au centre de nos préoccupations. J’ai lu avec plaisir le dernier livre de Hervé Kempf « Pour sauver la planète, sortez du capitalisme » (éditions du Seuil, 2009).qui souligne que si les démarches visant l’efficacité énergétique et la réduction de sa propre consommation matérielle sont essentielles, c’est bien la diminution matérielle globale qu’il faut rechercher. Et de proposer une politique sur 3 axes : la réduction des inégalités, l’introduction d’un système de prix qui intègre l’impact écologique des biens et le rationnement. Un livre vivifiant et tellement raisonnable, finalement !

Commentaires

Je vous informe de l'existence du Réseau Objection de Croissance (ROC) Suisse, qui veut amener les questions traitant de la décroissance et de la simplicité volontaire au sein de l'opinion public par le biais de débats, conférences et autres actions publiques.

Né à Genève en décembre 2008 sous l’impulsion d’une dizaine de personnes conscientes qu’un autre monde est possible, le Réseau compte déjà plus d’une centaine de membres issus d'horizons divers et tend à s'étendre. Une section va naître bientôt dans le canton de Vaud.

Pour plus d'informations:
FORUM de discussion: http://objectiondecroissance.xooit.org
Plateforme participative: www.decroissance.ch

Écrit par : Catherine Armand | 14/03/2009

Les commentaires sont fermés.