10/07/2011

Une Suisse transparente, mais si peu vertueuse....

 

En tout cas, en matière d'exportations d'armes légères et de petit calibre. Le tout récent rapport « Small Arms Survey 2011 », du programme de recherche indépendant basé à Genève, se révèle une mine (sic) d'informations sur le sujet.  On y découvre une Suisse à la fois au top du Baromètre de la transparence d'informations et au 5ème rang des principaux pays exportateurs, après les USA, l'Italie, l'Allemagne et le Brésil. Le ticket d'entrée pour appartenir à ce cercle ? des  exportations annuelles totalisant au moins 100 millions USD !.  Pas de quoi pavoiser, donc, d'autant que la compensation entre les deux performances n'est pas possible...

 

D'autres informations du Rapport devraient aussi interroger les politiques quand on lit que plus de 20 millions de personnes travaillent dans le monde pour une compagnie de sécurité, soit près du double des effectifs de police...  Et la Suisse ? en 2009, pour 16.000 personnel de police, elle employait quelques13.075 personnel de compagnies privées, soit un ratio de 0,82%. Sans être dans le viseur (re-sic), elle devrait quand même se poser quelques questions sur la signification de ces chiffres. Sur les coûts financier, humain et social de cette privatisation de la force publique et la nécessité d'une règlementation rapide des entreprises de sécurité privées établies sur le territoire suisse. ( Voir aussi : www.smallarmssurvey.org.)

16:58 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (8)