16/04/2012

Légal, mais indécent

C’est ainsi que je qualifie l’arrestation à laquelle j’ai assisté vendredi 23 mars à 10h35 sur le Pont de l’Ile Rousseau. Un panier à salade stationné au milieu du pont, et 4 gendarmes,3 hommes et une femme, en tenue sécurisée, qui s’activent. Séance de fouille au corps minutieuse « pour vérifier que la personne ne possède pas un instrument qui pourrait la blesser ou blesser d’autres personnes » dixit le gendarme-jambes-écartées à mon intention. Et après la fouille par la dame gendarme, les menottes étincelantes sont sorties et passées à la personne aussitôt embarquée. Tout ceci se déroule en quelques minutes sous mes yeux. 

L’objet de toute cette attention ? une dame, mendiante, Rom, assise près du parapet du pont, une habituée des lieux que je croise fréquemment. Elle n’a opposée aucune résistance, résignée.

Cette scène s’est déroulée de façon courtoise, quasi silencieuse. « On applique la loi et nous ne sommes que le bras armé des politiques… », re-dixit le gendarme-bras -croisés à mon intention.

Légale, donc cette intervention, mais indécente. Indécente par les moyens humains et matériels mis en œuvre pour son exécution. Était-il  nécessaire en effet de passer par ce mécanisme complet de  démonstration de force pour procéder à l’arrestation d’une femme, de toute évidence dangereuse  ni pour elle-même, ni pour nos solides gendarmes ? Indécente, parce que l’on est en droit de se poser la question de la priorité d’une telle intervention parmi les autres « défis » qui sollicitent la gendarmerie quotidiennement. Indécente enfin, parce que se déroulant dans une ville canton qui tire profit de son internationalité. Genève se veut une image décente, « propre en ordre », respectable somme toute. L’arrestation, je devrais dire « l’effacement », momentané, d’une Rom  dans le paysage de l’ìle Rousseau  a servi l’objectif  de la respectabilité. Rassurante, elle n’en demeure pas moins une réponse tronquée, voire honteusement mécanique et de court terme. On ne peut sans contenter. Le développement de Genève, son intégration au monde, nécessite une réponse globale et inclusive sur l’origine de notre richesse autant que sur les causes de la pauvreté.  Un débat infiniment plus dérangeant que la vue d’une mendiante sur le pont de l’Ile Rousseau un jour ensoleillé de printemps…. 

Commentaires

Action à rééditer le plus souvent possible. Un grand bravo à la gendarmerie genevoise.

Écrit par : Sam Plet | 16/04/2012

Tout à fait d'accord avec vous, Sam Plet.

Quant à l'origine de notre richesse, Mme Contat, demandez l'avis de Corto, il va vous répondre à sa légendaire manière démocratique.

Écrit par : Apollon | 16/04/2012

Merci pour ce témoignage. Cette action est non-seulement inutile, mais encore absurde. La réponse du policier qui se croit "bras armé des politiques" est hallucinante. La Police n'est que le bras armé de la loi.

Avec de pareils certitudes, pas étonnant que les policiers soient derrière un parti fasciste, au lieu d'être derrière la loi.

Écrit par : olivier | 16/04/2012

Merci à la gendarmerie de nettoyer notre ville. Que la Roumanie s'occupe de ses ressortissants.

Écrit par : Ivan Skyvol | 16/04/2012

Et point Godwin pour olivier !
Un peu simpliste le raisonnement ... Si la police est bien le bras armé de la loi, c'est le politique (conseillère d'Etat) qui dicte les actions à mener. Si depuis peu les gendarmes embarquent les Roms (selon la méthode définie par les consignes d'intervention et applicables à tous) c'est parce qu'ils ont reçu des ordres !

Écrit par : Clyde | 16/04/2012

Vous avez tout à fait raison. Mais on a été trop laxiste à Genève...

A Monaco, la Sûreté publique applique à la lettre l'article 212 du Code pénal monégasque qui interdit toute mendicité en Principauté de Monaco. Résultat : pas de mendiants roms dans les rues !

Écrit par : Dolorès | 16/04/2012

Moi j'aurais infiniment préféré voir le panier à salade rempli de dealers.
C'est vrai que ce n'est pas à 10h35 que ça se passe, mais à 22h35 plutôt.
Et il faut en avoir, pour affronter des malfrats.

Bon, la pauvre dame Rom aura peut-être pu prendre une douche, manger un repas chaud et se faire réprimander gentiment. Ca ne règlera rien aux problèmes les plus graves des genevois, mais ça fait plaisir à la Police Genevoise.

Écrit par : Moi Je | 16/04/2012

Pauvre dame Rom, pauvre celui-ci, pauvre celle-là...Mais enfin finalement on veut quoi à Genève ? de la Sécurité? moins ou plus de mendicité (elle est interdite) ou laisser la place à TOUTES SORTES DE DELINQUANCES ?
.
On veut une police efficace...alors laissez-là faire son BOULOT, c'est le pourquoi on paie des impôts! On ne fait pas d'omellette sans casser des oeufs, de plus c'est lors de contrôles de ce genre qu'ils peuvent mettre la main sur des truans ou des personnes recherchées et impliquées dans des délits graves.
.
Les supporters larmoyants de ces minorités sont toujours les premiers à se plaindre si eux-mêmes son victime et que la police ne retrouve pas dans les minutes qui suivent leur agresseur.

Écrit par : Ange et Démon | 16/04/2012

Les Rroms à qui les helvètes volaient les enfants pendant 39-45 et jusqu'en 1960 !

Les suisses ont-ils une conscience ? Et e fric des ciaocesku, dans quelle banque dorment-ils, là pas de flic en tenue de justiciers !

Ni pour toutes les dictatures assistées par les mêmes banques, où sont les dizaines de milliards des tunisiens, des égyptiens que mcr a promit de les retournés aux pays pillés par ces technocrates de la finance pourrie !

Écrit par : Corto | 16/04/2012

Je signal que lorsque je posait des blogs comme celui-ci, il y a à peine 2 ans, alors que le gréviste de la "fin" qui se postait avec des vigiles pour "attraper" à 5 heures du matin des Rroms "volants" des habits dans des caisses appartenant aux ong multinationales de mal misère, j'étais censuré d'office, mais je vois que malgré tout, j'ai fait des petits !

Merci à tous, de enfin venir casser cette hypocrisie complice des pires crimes contre l'humanité bien commune à notre région et nos "politiques", sombre mafieux couvert de sang !

Écrit par : Corto | 16/04/2012

"Le développement de Genève, son intégration au monde, nécessite une réponse globale et inclusive sur l’origine de notre richesse autant que sur les causes de la pauvreté."

Intéressant... Si l'on vous entend bien nous autres genevois sommes maintenant aussi responsables de la pauvreté des roms... c'est-à-dire des pauvres générés par les anciens systèmes du socialisme d'Etat (1) des ex-pays de l'Est... alors celle-ci je ne la connaissais pas voyez-vous !

Capitalistes nous sommes responsables de la pauvreté de nos pauvres mais maintenenant aussi des encore plus pauvres des anciens pays communistes. Ca il fallait quand même l'inventer !!!

Avec les gens comme vous et votre vert parti nous devenons responsables de tout, on a l'impression d'être là en présence de la plus grosse dérive atavique du calvinisme. Responsable, responsable, responsable, coupable, coupable, coupable !!!

Dans le fond pourquoi pas ?

Mais ce qu'il y de gênant dans votre système c'est que si vous voulez commencer par parler de responsabilité alors devriez-vous commencer par procéder à votre propre examen de conscience aisni que de celui de votre parti.

Quelques petits rappels des chiffres :

- la roumanie sur la période 2007-2010 a perçu de l'UE la somme de 5 milliards d'euros pour l'aider à se sortir de la pauvreté.

- le parti que vous représentez ( ainsi que les autres partis gouvernementaux )ont perdus 5 milliards ( je compte le portage )dans l'affaire de la BCGE. Votre parti ainsi que votre ministre de tutelle, le brave david hiler que tout le monde présente aujourd'hui comme le pus grand argentier que n'ait connu la république, étiez aux conseils des banques à l'origine de la perte abyssale. Vous y touchiez des jetons de présence pour "surveiller" les activités de la banque et que de telles dérives ne s'y produisent pas !!!!

Quel rapport ? Vous parlez aujourd'hui de reponsabilité madame "comptable nickel". Vous vous offusquez du manque de responsabilité des genevois face à la misère du monde et que vous vouler rendre repsonsables.

Mais Et vous ???

Voyez-vous pous le dire en bref, je trouve trop facile, trop détestablement facile, que vous vous offusquiez en traversant le pont de l'île pour une femme dont nous ne sommes pas reponsables de la pauvreté ( et au pays de laquelle nous versons une somme considérable pour les aider à sortir de la misère, rappelez-vous l'accord d'extension de la libre-circulation à la roumanie et de la bulgarie dan l'UE et le versement sur dix ans d'une somme de 260 millions ( en plus de l'aide habituelle )prises sur le budget de la confédération). Je trouve trop facile que vous vous mettiez à culpabiliser les genevois et à les rendre reponsables de tout.

Lorsque l'on veut parler de reponsabilité et de morale personnelle on commence par se juger soi-même avant de juger les autres !!!

Vous parlez du développement de genève, de notre richesse et des cause de la pauvreté.

Commencez par vous demander pourquoi nos propres enfants doivent partir de cette ville parce que l'on y trouve plus à y habiter à des prix décents, pourquoi ils sont en train de devenir des pauvres dans leur propre ville. Commencez à vous demander pourquoi un nombre certain de nos filles n'osent plus y sortir seules la nuit. Commencez par vous demander tout ce que l'on aurait pu faire ( y compris des écoles en roumanie pour les roms ) avec l'argent qu'a perdu la banque cantonale et votre parti et vos représentants politiques qui étaient chargé d'exercer une surveillance sur elle et rémunérés pour cela.

Vous et votre parti êtes à l'origines des causes sus-mentionnées, et particulièrement par le fait que c'est vous qui avez promis aux genevois qu'ils vivraient dans un monde meilleur s'ils ouvraient toutes grandes leurs portes par le biais de la libre-circulation. On en voit aujourd'hui le résultat, les roms ne sont pas plus tirés d'affires qu'auparavant et un nombre considérables de nos enfants voient leurs situations se dégrader de jours en jours. Bravo !!! Quel résultat !!!


Lorsque j'étais plus jeune une phrase avait fait florès. Elle disait que l'on fait partie soit du problème soit de la solution. Il est pour moi aujourd^hui incontestable que les gens comme vous et votre parti font plus partie du problème que de la solution.




(1) socialisme d'Etat que, soi-dit en passant, par définition et de manière idéologique votre parti essaie de manière sous-jacente de faire éclore dans notre pays.

Écrit par : sans commentaire ! | 16/04/2012

Votre ressenti correspond certainement à votre degré de sensibilité et mérite sur ce point mon respect, mais ne peut en tout état de cause qu'être considéré comme une réalité virtuelle quand on cherche comme vous le faites à montrer d'un doigt accusateur les policiers faisant juste leur travail, rien que leur travail. Peut-être que ce métier ne vous plaît pas et là encore, vous en avez le droit. Mais de grâce, ce n'est pas parce que vous vous êtes plongée dans la nouvelle constitution genevoise qu'il faut vous donner le droit à ce genre de critique négative. La tête semble avoir quelque peu pris du volume depuis votre perchoir de la Constituante. Elle aura tout loisir de rétrécir quand le peuple aura refusé vos mauvais travaux chère madame.

Écrit par : lappal | 16/04/2012

@olivier

vous parlez bien des verts lorsque vous avez écrit parti de fasciste !

Écrit par : antoine | 16/04/2012

La police fait son travail.

Écrit par : Chauffat | 16/04/2012

Votre émoi vous honore, mais en tant qu'élue constituante vous n'ignorez pas que les lois doivent être appliquées dans l'intérêt de l'ordre public. Si vous souhaitez (votre parti) que la mendicité ne soit pas punie, lancez une initiative au niveau fédéral. Le résultat de l'urne réglera en partie une situation dérangeante. Le Genevois doit-il se bander les yeux lorsqu'il constate que les mendiants à Genève font le jeu et le profit de réseaux maffieux ? Pour une fois la police fait son travail, c'est le moment de la féliciter.

Écrit par : Pudibonderie | 16/04/2012

Pudibonderie, vous n'êtes pas sérieux, petit coquin, "les réseaux mafieux Rroms", mais savez-vous seulement où vous vivez, aller, c'est l'heure de la soupe, au panier, et en plus maffieux avec 2 f, comme pour être mieux comprit !

Que ce passe t-il dans les hospitalières caserne de la queue d'Arve, non d'une pipe, ils n'ont pas reçu le nonos après la promenade ??

Écrit par : Corto | 16/04/2012

Les commentaires sont fermés.